Don
Vous cherchez
Croix-Rouge de Belgique
11.10.2021 | Inondations

Inondations: 40 millions d'euros consacrés à une aide directe aux personnes sinistrées

Trois mois après les inondations historiques qui ont frappé le Sud du pays, 40 millions d’euros de dons ont été récoltés. Alors que l’hiver est à notre porte, que les prix de l’énergie flambent, les équipes de la Croix-Rouge de Belgique sont toujours actives sur l’ensemble de la zone sinistrée sept jours sur sept.

Ces 40 millions d’euros seront utilisés d’ici avril 2022 pour apporter une aide directe aux personnes sinistrées et répondre aux besoins prioritaires. A ce stade, plus de 7 millions d’euros ont déjà été dépensés, notamment dans la phase d’urgence, dans l’aide alimentaire, l’hébergement et le déploiement des différents projets.

5 projets de grande ampleur ont en effet été définis :

  • 11 millions d’euros pour les personnes sinistrées les plus précarisées: 11 millions d’euros sont directement distribués aux personnes les plus précaires de toutes les communes touchées. Plus de 10.000 personnes recevront ainsi une aide financière directe. Cette action est en ligne avec la mission première de la Croix-Rouge de Belgique d’aider les plus vulnérables. Le montant alloué est de 650€ par personne isolée précarisée, augmenté de 195€ par personne attachée au foyer. La Croix-Rouge de Belgique collabore avec la Fédération des CPAS pour identifier les personnes bénéficiaires.
  • 12 millions d’euros pour aider les sinistrés via les communes: la Croix-Rouge de Belgique redistribue 12 millions d’euros aux sinistrés en collaborant avec les 38 communes les plus touchées. Par exemple, la commune de Rochefort envisage d’héberger des dizaines de personnes sinistrées dans des modules d’hébergement temporaire, tandis qu’à Limbourg, des centaines de déshumidificateurs sont fournis aux habitants. Le projet propose également la mise à disposition d’appareils électroménagers et de lavoirs publics.
  • 5 millions d’euros pour apporter une aide alimentaire : la Croix-Rouge de Belgique reprend le rôle de coordination assuré par la Défense et distribue actuellement 12.000 repas/jour dans ses 22 points d’accueil sur l’ensemble de la zone sinistrée, 7 jours sur 7. La Croix-Rouge de Belgique prend en charge le coût de préparation de la moitié de ces repas, l’autre moitié étant assurée via la Cellule d’Appui Fédéral.
  • 5 millions d’euros pour l’hébergement et le retour à la maison : 5 centres d’hébergement d’une capacité totale de 500 places sont coordonnés par la Croix-Rouge de Belgique. Une partie du budget consacré à l’hébergement est également dédiée à une aide pour le retour à la maison quand les sinistrés quittent le centre d’accueil : achat de mobilier neuf de base (lit, chaise, table, frigo, taque électrique…), ou de matériaux pour se réinstaller (peinture, vinyle… ).
  • 2 millions pour les élèves sinistrés via leurs écoles: cette aide permet à 8.000 élèves de primaire et de secondaire issus des écoles des zones sinistrées d’obtenir un soutien via leurs écoles.  Ce montant sert notamment à rééquiper les écoles en matériel (articles de sport, modules de jeux pour la cour de récréation, ordinateurs, tableaux numériques, machines et outillage pour l’enseignement technique…) ou à offrir des services ponctuels pour les élèves, comme des excursions, une visite culturelle ou des repas chauds à la cantine.

En plus de ces 5 projets d’envergure, la Croix-Rouge de Belgique consacre également 4 millions € à l’aide de première nécessité, l’aide psychosociale, aux points d’accueil et à la logistique. Enfin, 1 million € est consacré à une réserve pour faire face aux besoins spécifiques liés à l’hiver.

« 40 millions, c’est une somme record, un véritable fonds de solidarité que les Belges ont confié à la Croix-Rouge de Belgique », explique Pierre Hublet, administrateur délégué de la Croix-Rouge de Belgique francophone. « Depuis trois mois, nous utilisons le montant de ces dons de manière responsable, réfléchie et concertée. Notre plan d’action a été développé pour aider tous les sinistrés, en étroite collaboration avec les différents partenaires locaux et régionaux. En multipliant les canaux d’aide, notre objectif est d’agir efficacement sur le court, le moyen et le long terme, et en rencontrant les besoins des personnes impactées ».

A l’écoute des besoins

Dans une optique de transparence, mais aussi d’amélioration continue de ses dispositifs, la Croix-Rouge de Belgique met par ailleurs en place un mécanisme de « feedback » sur le terrain.

Des affiches sont apposées sur les 22 points d’accueil et des dépliants distribués dans les zones impactées pour inviter les habitants à rapporter leur retour sur les actions mises en place par la Croix-Rouge de Belgique.

Toutes les dépenses de la Croix-Rouge de Belgique sont contrôlées chaque année par un organisme externe indépendant, garantissant la bonne utilisation des dons récoltés. Pareillement, les dons récoltés suite aux inondations feront l’objet d’un rapport spécifique qui sera mis à la disposition du grand public.

> Retrouvez toutes nos actualités dans le cadre des inondations sur www.croix-rouge.be/category/inondations/

Des questions ?

Consultez notre FAQ