Nos activités
Croix-Rouge de Belgique
Histoire

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

Depuis plus de 150 ans, le mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge viennent en aide aux plus vulnérables.

1859 – Solferino

La bataille fait rage entre l’armée française et les troupes autrichiennes. Henry Dunant, homme d’affaires genevois, découvre l’horreur de la bataille : 40.000 morts et blessés abandonnés sur le théâtre des opérations. Révolté par cet abandon, il décide d’organiser, avec l’aide de la population civile, le secours des blessés, quelle que soit leur nationalité.

1862 – Le plaidoyer

Bouleversé par son expérience, Henry Dunant publie « Un souvenir de Solferino » en 1862. Véritable plaidoyer pour l’action humanitaire, ce livre est envoyé à différentes personnalités en Europe. Deux recommandations y sont formulées : la création de comités nationaux de secours composés de volontaires en vue de dispenser des soins aux blessés en temps de guerre et l’élaboration d’une convention internationale qui servirait de base à ces sociétés de secours et les protégerait. Ces deux recommandations sont à l’origine de la naissance du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et de l’émergence du droit international humanitaire.

1863 – Création du CICR

Le 17 février 1863, cinq citoyens genevois, dont Henry Dunant, contribuent à la création du Comité international de secours aux blessés. Il deviendra officiellement le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en 1875. Le CICR est à l’origine du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Il intervient partout dans le monde pour protéger et assister les victimes civiles et militaires des conflits armés.

1863 – Conférence internationale de Genève

Cette conférence est convoquée du 26 au 29 octobre 1863, par le Comité. Rassemblant plusieurs Etats et institutions philanthropiques, elle adopte plusieurs résolutions visant à lancer la création des comités nationaux de secours qui viennent appuyer les services de santé des armées. La résolution 8 précise que les infirmiers volontaires envoyés par les comités nationaux, porteront dans tous les pays un signe distinctif uniforme, « un brassard blanc avec une croix rouge ».

Août 1864 – Naissance du Droit International Humanitaire

La Première Convention de Genève pour l’amélioration du sort des militaires blessés dans les armées en campagne est adoptée le 22 août 1864, à l’issue d’une conférence diplomatique organisée par le gouvernement suisse à la demande du Comité. Cette convention prévoit les principes suivants : l’obligation de soigner les personnes quelle que soit leur nationalité, la neutralité des services de santé, la protection des personnes qui soignent les blessés et malades. L’emblème de la croix rouge sur fond blanc identifie cette protection. Le droit international humanitaire est né.

1863-1864 – Création des premières Sociétés nationales de la Croix-Rouge

Les premières Sociétés nationales, qui constituent l’assise du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge dans 190 pays, sont créées à partir de fin 1863. Parmi elles, la Croix-Rouge de Belgique, créée le 4 février 1864, constitue aujourd’hui la plus ancienne Société nationale. Les Sociétés nationales soutiennent aujourd’hui les pouvoirs publics dans l’exécution de leurs tâches humanitaires selon les besoins propres à la population de chaque pays.

1919 – Création de la FICR

Sous l’impulsion de cinq Sociétés nationales, dont la Croix-Rouge américaine, la Ligue des Sociétés de la Croix-Rouge est créée à Paris en 1919. Rebaptisée en octobre 1983, Ligue des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, elle devient en novembre 1991, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. La Fédération avait pour principal objectif d’améliorer la santé des populations qui avaient souffert pendant les quatre années de la Première Guerre mondiale, de renforcer et d’unir les Sociétés de la Croix-Rouge existantes et de promouvoir la création de nouvelles Sociétés nationales. Aujourd’hui, la Fédération internationale dirige et coordonne les opérations de secours du Mouvement en cas de catastrophes, renforce les capacités des Sociétés nationales et les représente au niveau international.

Restons en contact

Inscrivez-vous à notre newsletter et restez informé.e de nos dernières actions, de nos besoins et de notre actualité.