Vous cherchez
Croix-Rouge de Belgique
16.10.2022 | Action sociale

La Croix-Rouge tire la sonnette d’alarme: les demandes d’aides alimentaires explosent

La crise énergétique qui impacte le budget des ménages, couplée à l’inflation galopante de ces derniers mois, amplifie les besoins d’aide alimentaire pour de nombreuses familles.

De plus en plus, il devient impossible pour certains d’à la fois se chauffer, se nourrir, se soigner, se loger ou s’habiller. En cette journée Mondiale de l’Alimentation, la Croix-Rouge de Belgique lance un cri d’alarme : si la tendance se poursuit, nous ne pourrons hélas pas aider tout le monde cet hiver…

Depuis 2020 et la crise du Covid, la Croix-Rouge vient en aide à un nombre croissant de personnes (+30%), et cela ne fait que s’accentuer. En 2021, 19,3% de la population, soit 2.2 millions de Belges, étaient menacés de pauvreté, avec la perspective d’une augmentation en 2022 et des taux pouvant aller jusqu’à 34.9% à Bruxelles (source : bureau du plan).

Les équipes de la Croix-Rouge, sur le terrain, redoublent d’inquiétude : « face à la hausse des coûts de l’énergie, les gens réduisent en premier lieu leur budget alimentation et demandent une aide alimentaire ».

C’est le cas de Kimberley, 25 ans, maman de deux enfants en bas-âge:

« C’est très difficile, sans cette aide de la Croix-Rouge, je ne sais pas comment je ferais. Je suis seule avec les enfants, j’ai d’abord été hébergée dans un foyer pour femmes battues, mais désormais j’ai un petit logement. Mon ancien compagnon ne m’a rien laissé, hormis des dettes. Je suis donc en médiation de dettes et mes rentrées sont gérées par un avocat qui m’octroie 800€/mois pour vivre. Heureusement j’ai un faible loyer de 213€ mais une fois que j’ai payé les charges, il ne reste plus grand-chose. Ma facture d’électricité vient de doubler alors que ma consommation est inchangée. »

Aider plus, aider mieux

En tant qu’acteur majeur de l’aide alimentaire, la Croix-Rouge de Belgique met tout en œuvre pour proposer une alimentation saine et de qualité, en respectant la dignité du bénéficiaire. C’est possible car elle prend en charge l’entièreté de la chaine alimentaire : de l’approvisionnement au bénéficiaire, en passant par une solide structure logistique et des partenariats essentiels.

Les distributions se font via:

  • 47 épiceries sociales qui proposent un large choix de denrées, dans un cadre chaleureux, avec un accueil attentif et respectueux. Les clients choisissent ce qu’ils souhaitent et ne paient que 50% du prix d’achat, la différence étant prise en charge par la Croix-Rouge. Les produits invendus des grands magasins y sont distribués gratuitement.
  • 47 lieux de distribution de denrées alimentaires pour répondre à des situations d’urgence, grâce aux invendus récoltés dans les grands magasins et aux denrées FEAD.

Partout, on s’attend à ce que les chiffres d’aides de 2021 soient dépassés :

  • 166.000 aides alimentaires distribuées dans les entités locales
  • 34.960 repas distribués lors des tournées auprès des personnes sans-abri
  • 254.540 accueils en journée dans les bars à soupe

Pour en savoir plus sur nos actions d’aide envers les personnes précarisées, rendez-vous sur www.croix-rouge.be/precarite/