Vous cherchez
Croix-Rouge de Belgique
25.01.2023 | Inondations,Jeunesse

Chantiers solidaires: la jeunesse en renfort auprès de sinistrés des inondations

Un an et demi après la catastrophe des inondations, certains sinistrés se trouvent toujours dans les travaux. Des jeunes se mobilisent pour leur venir en aide via des chantiers solidaires, organisés par la Croix-Rouge de Belgique.

C’est en août dernier que les premiers chantiers solidaires ont eu lieu à Chaudfontaine et Chênée, en présence de 4 jeunes et d’un professionnel du bâtiment, lui-même sinistré. L’initiative, nommée « Coup de Pouce » a été mise en place par Marie Douillez, coordinatrice jeunesse du programme de réponse aux inondations de la Croix-Rouge :

« Nous avons eu envie de proposer aux jeunes de s’engager sur des actions concrètes et sur un sujet qui peut leur parler, ayant tous été touchés de près ou de loin par les inondations. C’est très chouette de voir leur implication et à quel point ils sont motivés ».

Aujourd’hui, le projet est en à son cinquième chantier et le prochain se prépare pour les vacances de Carnaval.

Le rôle de la Croix-Rouge est de coordonner ces chantiers : rencontrer le potentiel bénéficiaire et s’assurer de la possibilité d’effectuer un chantier chez lui, des moyens nécessaires et de la volonté de rencontre ; acheter du matériel ; recruter les jeunes ; animer et coordonner le chantier en lui-même ; rencontrer des partenaires et former des volontaires afin d’assurer l’encadrement des jeunes.

Pour les bénéficiaires, l’arrivée de renforts supplémentaires est souvent synonyme de soulagement.

« On a tout perdu, l’eau est montée jusqu’à la dernière marche du premier étage. Il a fallu casser les murs, le carrelage, la chape, les plafonds, changer les châssis et la porte. On m’a proposé de participer aux chantiers solidaires et vu la situation dans laquelle je me trouvais, je n’ai pas hésité. Malgré tout, j’étais stressée au départ mais ce matin je me suis levée et je me réjouissais qu’ils arrivent. Je trouve cela merveilleux, cela nous aide énormément d’avoir des associations comme cela. Cela m’émeut car ils prennent ça à cœur et ils font ça bien. », confie Carine.

Les jeunes ont la possibilité de s’inscrire de façon individuelle pendant les vacances scolaires ou de manière collective via des partenaires comme Solidarcité ou les scouts. L’occasion pour eux, d’apprendre de nouvelles compétences tout en s’engageant dans un projet solidaire comme l’explique Iris, 20 ans :

« J’avais vu des photos de la maison avant après et ça m’avait choqué. Je me suis rendu compte que certaines personnes n’avaient plus rien. C’est très chouette de participer, ce n’est pas tous les jours qu’on aide des personnes dans le besoin. J’étais réticent à l’idée de peindre et finalement ce n’est pas si compliqué que ça. J’ai appris à boucher les trous et aussi quelques notions d’électricité. Si un jeune hésite à participer, je lui dirai viens nous aider, tu apprendras des choses! »