Vous cherchez
Croix-Rouge de Belgique
04.08.2022 | Action internationale

Deux ans après les explosions de Beyrouth, le Liban toujours en proie à une crise humanitaire

Le 4 août 2020, une double explosion au port de Beyrouth faisait plus de 200 morts, 6.000 blessés. et 300.000 personnes déplacées. Deux ans après, le Liban est en proie à une crise sans précédent dans l’histoire du pays.

Dès le début de la catastrophe, la Croix-Rouge Libanaise est intervenue sur le terrain. Dans un premier temps, elle a apporté une aide urgente aux personnes touchées par les explosions: évacuation de 2.000 blessés, distribution de quelques 1.200 poches de sang aux hôpitaux, mise en place d’abris ou encore distribution de plats préparés, colis alimentaires et kits d’hygiène.

Cette aide urgente s’est transformée en une réponse à long terme, allant au-delà des besoins les plus immédiats. Entre août 2020 et décembre 2021, la Croix-Rouge Libanaise, avec le soutien de ses partenaires, a apporté diverses aides sur base d’évaluations des besoins réalisées auprès de 61.000 ménages:

  • 17.785 ménages ont été équipés de kits d’hygiène
  • 14.196 ménages ont reçu des colis alimentaires
  • 11.535 ont reçu de l’aide financière en espèces à usages multiples
  • 841 ménages ont bénéficié d’une aide à la réparation d’abris
  • 157.907 personnes ont reçu des soins de santé primaires

Une crise sans précédent

La reprise après les impacts de cet événement a été rendue difficile par la détérioration de la crise humanitaire complexe plus large qui s’est accélérée fin 2019. Aujourd’hui, les habitants du Liban luttent pour faire face au poids d’un effondrement économique que la Banque mondiale classe parmi les trois plus graves depuis les années 1850, de la volatilité politique, des effets de la pandémie de COVID-19 et de l’accueil grandissant de réfugiés. Rares sont ceux qui restent épargnés par les souffrances générées par cette crise nationale.

L’impact négatif de cette situation sur les soins de santé est particulièrement préoccupant pour le Mouvement Croix-Rouge. La qualité et l’accessibilité des soins de santé sont toutes deux sous pression, car les prestataires sont confrontés à des pénuries de médicaments, de fournitures et de carburant, ainsi qu’à des pénuries de travailleurs de la santé qualifiés dans un contexte d’émigration croissante. Le Liban reste sensible à la transmission continue du COVID-19, avec moins de la moitié de la population vaccinée à la mi-2022.

La Croix-Rouge Libanaise continue d’évaluer les besoins et d’ajuster sa réponse en conséquence afin d’apporter le plus d’aide possible aux personnes les plus vulnérables.