Vous cherchez
Croix-Rouge de Belgique
01.02.2022 | Inondations

19 points d’accueil Croix-Rouge toujours disponibles pour les sinistrés des inondations

Plus de six mois après les catastrophiques inondations de juillet, la Croix-Rouge de Belgique agit toujours sur le terrain, en faveur de toutes les victimes. Les dons récoltés ont permis d’établir un plan d’action pour 8 mois, jusqu’en avril 2022.

Pour être au plus proche des sinistrés, dans leurs quartiers, 19 points d’accueil chauffés sont répartis sur l’ensemble de la zone sinistrée : ces points d’accueil sont en quelque sorte des « antennes » provisoires de la Croix-Rouge de Belgique, au coeur de la zone touchée. Comme la vingtaine de « Maisons Croix-Rouge » établies dans toute la province de Liège, elles proposent une panoplie de services, ici spécialement adaptés aux besoins des victimes.

« On sent qu’on s’intéresse encore à nous », témoigne Nicole, sinistrée à Ensival. « Il y a quelqu’un… J’éprouve un bien-être. Je sais que la Croix-Rouge est là, qui me donne des informations sur les démarches à faire, concernant les aides, parce que tout ça on ne le sait pas nous… On n’a pas d’information, hormis de la Croix-Rouge ».

Les points d’accueil de terrain procurent:

  • Une aide alimentaire et matérielle : de nombreux sinistrés n’ont toujours pas la possibilité de cuisiner dans leurs domiciles en travaux. 3000 repas sont toujours offerts chaque jour, 7 jours sur 7. Les points d’accueil proposent aussi des douches et des toilettes et redistribuent des dons matériels : par exemple des couvertures cet hiver, des produits scolaires à la rentrée des classes.
  • Une aide psycho-sociale : les points d’accueil sont avant tout des lieux chaleureux, et jouent ce rôle essentiel de point focal de rencontre, souvent accessibles toute la journée et permettant des moments de convivialité et sociabilité, bien nécessaires pour garder le moral et lutter contre l’isolement. Des activités y sont régulièrement organisées (blind-test, bingo, jeux pour les enfants…).
  • Une aide administrative : ce qui déprime tout particulièrement les sinistrés ce sont ces tâches administratives sans fin vis-à-vis des assurances ou des administrations. Depuis plusieurs mois, la Croix-Rouge de Belgique leur facilite la vie : 3 conseillers se déplacent chaque jour dans les points d’accueil à la rencontre des sinistrés afin de les informer sur les différentes aides auxquelles ils ont droit (prêts communaux, abaissement à 0% du taux de remboursement du crédit hypothécaire, renseignement sur le fonds des calamités, etc etc) et les assister dans ces démarches. 860 personnes ont été aidées à ce stade. Ces démarches se font également en porte-à-porte lors de « maraudes ».

Transparence sur l’utilisation des dons

Six mois après les inondations, les équipes de la Croix-Rouge de Belgique sont toujours extrêmement actives sur l’ensemble de la zone sinistrée sept jours sur sept. L’objectif de la Croix-Rouge de Belgique est d’apporter une aide efficace, directe aux personnes sinistrées et répondre à leurs besoins prioritaires.

Le plan d’action de la Croix-Rouge de Belgique est établi dans une totale transparence. Toutes les dépenses de la Croix-Rouge de Belgique sont contrôlées chaque année par un organisme externe indépendant, garantissant la bonne utilisation des dons récoltés. Les dons récoltés suite aux inondations feront l’objet d’un rapport spécifique qui sera mis à la disposition du grand public. Tous les comptes sont détaillés ici : www.croix-rouge.be/inondations-transparence/