Don
Vous cherchez
Croix-Rouge de Belgique
23.07.2021 | Inondations

Des foodtrucks pour fournir des repas chauds aux victimes des inondations

Depuis une semaine, nos équipes sont actives sur le terrain afin de venir en aide aux personnes sinistrées. Une aide qui continue de s’intensifier afin de répondre aux différents besoins, notamment alimentaires, de la population.

Dans un premier temps fort sollicités pour des opérations de secours, nos volontaires s’occupent également d’apporter une aide directe aux victimes des inondations. Pour évaluer leurs besoins, une équipe ERU (emergency response unit), spécialisée dans la gestion de ce type de catastrophe à l’international, a été déployée par la Croix-Rouge de Belgique. Leur expertise est mise à profit pour coordonner l’aide durant cette catastrophe nationale.

Notre plan d’action se compose de trois phases. Actuellement, nous nous trouvons toujours dans la première phase d’intervention urgente dont l’objectif est de couvrir les besoins de base (premiers soins, se vêtir, boire, manger et dormir) des victimes. 700.000€ ont déjà été engagés à ce stade. Une deuxième phase s’organise simultanément : celle de la réalisation d’un plan à court, moyen et long terme des aides les plus appropriées en fonction des besoins prioritaires des sinistré.es. La troisième phase consistera en la reconstruction.

Les distributions alimentaires se multiplient

Une semaine après les intempéries, certaines personnes n’ont malheureusement toujours pas accès à l’eau, au gaz et à l’électricité. La distribution de repas chauds est un besoin prioritaire.

Afin de combler ce besoin, des distributions de repas chauds et sains sont actuellement en cours :

  • Depuis lundi, quatre camionnettes de la Croix-Rouge se déplacent dans les rues de Trooz pour distribuer des repas chauds et froids. Une vingtaine de volontaires, et parmi eux plusieurs demandeurs d’asile, conduisent ces distributions. Cela représente 1000 repas par jour.
  • Depuis hier soir, des distributions sont opérées via des « Foodtrucks » à Chênée, Angleur et Kinkempois. Jusqu’à 1000 repas par foodtruck y sont également délivrés.

En fonction des besoins et des demandes émanant des communes, nous élargirons ces distributions dans d’autres communes sinistrées qui en font la demande.

A ces deux projets s’ajoutent de nombreuses autres initiatives dont des tournées alimentaires organisées dans les rues d’Angleur et Kinkempois en partenariat avec la Ville de Liège. Des volontaires sillonnent les rues à l’aide de caddies remplis de nourriture, de produits d’hygiène et de nettoyage. Actuellement, il est encore impossible de circuler en voiture dans certaines zones gravement touchées par les intempéries.

Du côté la Croix-Rouge d’Aywaille, les volontaires préparent et distribuent près de 1000 repas par jour. Les Maisons Croix-Rouge de la région de Rochefort et Houyet apportent leur aide aux communes et CPAS, en étroite collaboration avec les partenaires pour rencontrer les besoins alimentaires des personnes sinistrées.

Plusieurs solutions d’hébergement mises en place

Afin de loger les personnes ne pouvant pas rentrer chez elles, un accueil est organisé au centre d’hébergement de Banneux, disposant de 200 places. Des secouristes de Rochefort et Namur organisent également le centre d’hébergement de Han-sur-Lesse «Les Masures» où 80 sinistrés sont relogés en bungalows (8 volontaires par jour).

Du côté de Verviers, le centre d’accueil de demandeurs d’asile, inoccupé, a été mis à la disposition des autorités: il propose 200 kots individuels.

A Esneux, nous coordonnons deux centres d’accueil sous des tentes afin d’administrer des premiers soins, distribuer de la nourriture et offrir du réconfort.

L’ampleur de cette catastrophe en Belgique est exceptionnelle. La solidarité et la générosité en va de même. Nos confrères de la Rode Kruis Vlaanderen continuent d’apporter leur soutien avec l’envoi de 4 équipes de secouristes sur le terrain avec du matériel de secours. 10 volontaires issus de la plateforme de crise seront aussi présents à partir de demain à Sprimont pour aider au tri des vêtements reçus. Enfin, à partir de lundi, plusieurs volontaires formés viendront renforcer notre Service d’Intervention Psychosociale Urgente (SISU).

Des questions ?

Consultez notre FAQ