Vous cherchez
Croix-Rouge de Belgique
19.08.2020 | Croix-Rouge

Journée mondiale de l’aide humanitaire: 20 millions nécessaires pour Beyrouth dans les deux ans à venir

Au moins 200 morts, plus de 6000 blessés et 300.000 personnes sans-abri : le tragique bilan de l’explosion de Beyrouth continue de mobiliser chaque jour d’arrache-pied les travailleurs humanitaires de la Croix-Rouge Libanaise.

15 jours après le drame, en cette Journée Mondiale de l’aide humanitaire du 19 août, les hôpitaux ont un urgent besoin de matériel médical, alors que trois des hôpitaux de Beyrouth ont été gravement endommagés par l’explosion : des kits de pansements, des attelles, des gants ainsi que du matériel de perfusion, d’injection et de suture ont été fournis cette semaine à l’hôpital Saint George, dans le centre de Beyrouth, un des trois à avoir été gravement touché. La Croix-Rouge soutient au total 13 hôpitaux au Liban. Ceux-ci sont débordés.

300.000 personnes sans logement

Après des mois de grave crise économique et de lutte contre la pandémie de coronavirus, le Liban se trouvait déjà dans une situation de grande fragilité, et beaucoup de familles auront du mal à se relever de ce drame. Les équipes de la Croix-Rouge sont présentes dans tous les quartiers de Beyrouth, pour évaluer les besoins des personnes qui ont perdu leur maison et tous leurs biens.

« La Croix-Rouge libanaise est une Croix-Rouge très forte, qui a une grande expérience », explique Stéphanie Remion, directrice du département international de la Croix-Rouge belge, en contact régulier avec ses homologues. « Dans un premier temps, elle a concentré tous ses efforts sur les premiers soins aux blessés et la transfusion sanguine : sauver des vies ! Ensuite, apporter des abris d’urgence et des biens de première nécessité à ceux qui ont survécu mais n’ont plus rien. Enfin, le tracing : retrouver la trace des disparus, aider les familles qui recherchent un proche. Après une catastrophe de cette ampleur, l’aide peut se prolonger très longtemps, des années souvent : il y a ceux qui ont tout perdu, y compris leurs moyens de de subsistance, comme ces familles qui avaient par exemple un commerce dans la zone dévastée, mais il y a aussi ces blessures invisibles, l’immense traumatisme pour une population qui n’a pas été épargnée ces dernières décennies. C’est un travail de très longue haleine ».

A ce stade, la Croix-Rouge libanaise a déjà aidé plus de 39.000 personnes. Elle dispose de 36 centres médicaux (dont 3 ont été fortement atteints par l’explosion) et de 9 unités mobiles qui soignent gratuitement les blessés. Elle a mobilisé 125 ambulances, déployé des postes médicaux, distribué de l’aide d’urgence et de première nécessité (nourriture, eau, kits d’hygiène, matelas, etc) et fourni un abri d’urgence à 1000 familles dans les 3 jours suivants l’explosion. 10.000 abris supplémentaires seront fournis dans les semaines et mois à venir.

20 millions nécessaires pour soutenir les actions sur place

750.000 € ont déjà été débloqués du Fonds d’urgence de la Croix-Rouge pour soutenir les actions de la Croix-Rouge libanaise dans les deux prochains mois. Ce n’est évidemment pas suffisant: 20 millions seront nécessaires dans les deux ans à venir.

Quelques jours après l’explosion, la Croix-Rouge de Belgique a lancé un appel aux dons pour aider la population libanaise : plus de 100.000€ de dons belges ont déjà été collectés qui seront reversés à la Croix-Rouge libanaise pour poursuivre ses opérations d’urgence, dans un contexte rendu encore plus difficile en raison de la pandémie de Covid-19.

Les personnes qui souhaitent faire un don peuvent toujours le faire en ligne via notre site web www.croix-rouge.be ou par virement bancaire sur le compte BE72 0000 0000 1616 (BIC: BPOTBEB1) avec la mention « 2178 Liban ».

Je fais un don