Vous cherchez
Croix-Rouge de Belgique
12.08.2020 | Croix-Rouge

Beyrouth toujours sous le choc une semaine après l'explosion

Une semaine après une explosion dévastatrice qui a ravagé Beyrouth, les hôpitaux restants de la ville sont toujours saturés et des centaines de milliers de personnes ont besoin d’aide pour reconstruire leur vie.

L’espoir de trouver des survivants parmi les décombres diminue de jour en jour. 160 décès ont été confirmés et plus de 6.000 blessés ont été recensés. Trois grands hôpitaux ont été endommagés ou détruits, l’un visité par le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) la semaine dernière n’a pas pu accueillir un seul patient en raison des dégâts. En temps normal, il aurait pu accueillir 8.000 patients hospitalisés et 14.000 cas d’urgence par an.

«D’une minute à l’autre, le monde a changé pour les habitants de Beyrouth. Près de la moitié de la ville a subi des dommages importants. Environ 300.000 personnes ont perdu leur maison et leurs biens en un clin d’œil», a déclaré Basma Tabaja, chef adjoint de la délégation du Comité International de la Croix-Rouge au Liban.

Cette catastrophe vient s’ajouter aux crises déjà existantes, notamment une détérioration de la situation économique aggravée par la pandémie COVID-19 et des mesures visant à enrayer sa propagation.

Les dommages du port auront un impact énorme sur le Liban et la région, car c’est le pipeline pour plus de 80% des importations du Liban. Le prix des denrées alimentaires et des autres biens avait déjà considérablement augmenté au cours des 10 derniers mois, certains produits augmentant de plus de 90%, et des nouvelles hausses des prix sont maintenant à craindre.

La réponse de la Croix-Rouge

Immédiatement après l’explosion du 4 août, le Comité International de la Croix-Rouge a distribué des fournitures médicales à 12 hôpitaux à Beyrouth et aux alentours. Nous continuons à soutenir ces hôpitaux ainsi que la Croix-Rouge libanaise pour aider à répondre à la multitude de besoins urgents auxquels les personnes sont confrontées à Beyrouth.

Les médicaments et les équipements médicaux sont rares et l’impact psychologique sur les personnes touchées par l’explosion est important. La Croix-Rouge propose un soutien psychologique aux blessés et offrira également une rééducation physique aux personnes blessées durant l’explosion.

Des colis alimentaires sont également livrés à une organisation locale de soutien aux personnes sans abri. Près de 300.000 personnes ont perdu leur maison, de nombreuses autres ont vu leurs propriétés endommagées.

Les équipes du CICR évaluent les dommages causés aux propriétés, ainsi qu’aux infrastructures d’électricité et d’eau. En collaboration avec la Croix-Rouge libanaise, nous aidons également les familles à retrouver des êtres chers disparus.

Pour aider à répondre aux besoins de la population de Beyrouth, nous avons lancé un appel de fonds. Les personnes qui souhaitent faire un don peuvent le faire en ligne via notre site web ou via virement bancaire sur le compte BE72 0000 0000 1616 (BIC: BPOTBEB1) avec la mention « 2178 Liban ».

Je fais un don