Vous cherchez
Croix-Rouge de Belgique
20.07.2020 | Croix-Rouge,Secourisme

Fête nationale: les "héros du Covid" mis à l'honneur

Ce mardi, la fête nationale belge sera célébrée avec un programme plus léger qu’habituellement, crise sanitaire oblige. Le Palais Royal et les autorités fédérales ont toutefois souhaité mettre à l’honneur tous ceux qui se sont engagés dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, les « Héros du Covid ».

Cette année, la fête nationale sera, comme en France, adaptée à la crise sanitaire du Covid-19. Il n’y aura pas 300.000 personnes dans les rues de Bruxelles, et il n’y aura pas non plus 220 secouristes de la Croix-Rouge pour assurer la bonne sécurité des fêtards. Les membres de la Croix-Rouge seront toutefois bien présents:

  1. Un jeune volontaire secouriste du Brabant Wallon, Théo Laurent (photo), 18 ans, se verra confier la mission de représenter à la fois la jeunesse engagée de notre pays et tous les secouristes de la Croix-Rouge.

Dans le cadre de la commémoration du 75e  anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Défense a en effet voulu symboliser l’échange intergénérationnel, entre les héros de la guerre et les héros des temps modernes. Théo Laurent, secouriste depuis qu’il a 16 ans, a été et est toujours très actif au poste médical d’orientation que la Croix-Rouge a installé devant les cliniques St-Pierre à Ottignies. « A chaque fois que j’ai du temps libre à l’école, je file à la Croix-Rouge pour assurer comme secouriste », raconte Théo, qui a lui-même été malade du Covid au début de la pandémie. « Avec la crise du Covid, mon école a été fermée, comme toutes les autres et je me suis proposé comme volontaire dans le poste médical à Ottignies. Je suis très honoré de représenter à la fois la jeunesse engagée et tous les collègues secouristes de la Croix-Rouge pendant cette fête nationale inhabituelle ». En septembre, Théo entamera sa rhéto.

  1. La Croix-Rouge de Belgique envoie également, à la demande du SPF Intérieur, 6 représentants dans la tribune officielle dédiée aux « Héros du Covid » : 3 néerlandophones et trois francophones. Ces 3 derniers représentants sont Gilles De Schepper (32), François Noël (53) et Laetitia Delepière 37). Gilles est un secouriste Bruxellois. Il a été non-stop sur le terrain depuis début mars pour coordonner et assurer la gestion quotidienne des équipes dans les postes médicaux d’orientation installés devant les hôpitaux. « C’était fatigant, éprouvant, des journées sans fin… Je suis fier du travail accompli et de cette invitation au 21 juillet car elle témoigne d’une grande reconnaissance du travail accompli, mais je suis un peu triste d’y aller seul : nous étions 450 secouristes, rien qu’à Bruxelles, à nous relayer pendant la crise, j’ai une pensée pour chacun.e »…

Quant à François Nöel, logisticien volontaire, de Havré, dans le Hainaut, il a lui aussi assuré depuis le début de la crise, pour organiser les indispensables livraisons de matériel à toutes nos équipes secours, mais aussi fournir les maisons de repos en bonbonnes d’oxygène et autre matériel. Tout comme Laetitia Delepière, volontaire au SISU, le service d’intervention psychosociale urgente : ce service a été mobilisé au call center fédéral dès le 21 mars et a traité 1589 appels de détresse pour une durée totale de 372 heures !

  1. Enfin, dernière présence de la Croix-Rouge à la fête nationale : même si le public est restreint et limité à 200 personnes, la Croix-Rouge est requise pour un poste de soins préventif. 5 secouristes seront présents et une ambulance sera en stand-by durant l’entièreté de la cérémonie.

Nos secouristes ne défilent pas cette année, mais vous pouvez compter sur eux, partout ailleurs, comme toujours