Vous cherchez
Croix-Rouge de Belgique
21.03.2020 | Coronavirus,Croix-Rouge

Le call-center fédéral renforcé par les équipes psychosociales de la Croix-Rouge

Depuis plus de 20 ans, la Croix-Rouge prend soin des victimes ou témoins de catastrophes, et de leurs blessures invisibles. Ce service d’Intervention Psychosociale Urgente (Sisu) comprend des intervenants psychosociaux formés à la psychologie de crise, à l’accueil et à l’accompagnement psychosocial. Ces dernières années, le service a connu une mobilisation sans précédent lors des attentats de Bruxelles.

Ces spécialistes sont dès ce week-end en renfort au call-center fédéral (0800 14 689) , à la demande du SPF Santé publique.

« Nous intervenons en seconde ligne, si les premiers intervenants au téléphone détectent que davantage que des questions générales sur le COVID-19, les personnes nécessitent un soutien d’ordre psychosocial, parce qu’elles sont désemparées, inquiètes, anxieuses ou en panique», explique Emmanuel Tonneau, coordinateur pour le Sisu.

Ils sont 4 salariés et 60 volontaires au Sisu qui vont désormais se relayer au sein du call-center basé à Louvain. « Ce sont les mêmes locaux que pour le call-center des attentats quand on avait géré en première ligne le 1771 », se souvient Emmanuel Tonneau. Pratiquement, tous les jours, 8 volontaires du Sisu seront présents à Louvain, encadré par un coordinateur :

  • 2 volontaires du Sisu et 2 volontaires du DSI (l’équivalent pour la Rode Kruis) vont intervenir de 7h30 à 13h30
  • 4 autres de 13h30 à 20h

Le call-center (0800 14 689) reçoit environ 11.000 appels par jour et plus le confinement se prolonge, plus l’inquiétude grandit  dans la population. « De plus en plus de questions sont de notre ressort. Il y a des pics à chaque nouvelle décision du conseil national de sécurité ».

Par ailleurs, les bénévoles du Sisu appuient également nos secouristes de première ligne :

  • À Liège pour une aide au pré-tri avec les secouristes
  • À Charleroi à l’hôpital Saint-Joseph où ils gèrent seuls le pré-tri
  • Enfin, les bénévoles âgés de plus de 65 ans, écartés par mesure de prudence, sont eux présents par téléphone pour offrir un précieux soutien, si nécessaire, à tous les collègues de première ligne (ambulanciers, secouristes, infirmiers etc

Retrouvez toutes nos infos relatives au Coronavirus sur www.croix-rouge.be/coronavirus