L'organisation de la Croix-Rouge de Belgique

L’organisation nationale

L’instance suprême de la Croix-Rouge de Belgique est l’assemblée générale. Elle a seule le pouvoir de modifier les statuts et d’approuver les comptes et bilans consolidés de l’ensemble de la Croix-Rouge de Belgique. Cette assemblée est présidée par le Président national qui préside régulièrement les réunions du Comité national de Direction, du Conseil national et de l'Assemblée générale ainsi que de nombreux groupes de travail.

Depuis le 1er janvier 2008, le mandat de Président national est vacant. Comme le stipulent les statuts « en cas de vacance de la Présidence nationale, les fonctions sont assumées, à titre provisoire, conjointement par les vice-présidents nationaux. Ceux-ci prennent les mesures voulues en vue de pourvoir à la vacance dans les délais les plus brefs. » (art. 28)

Les questions d’intérêt commun sont de la compétence du Conseil national, présidé également par la Présidente nationale, et composé paritairement par les Conseils communautaires francophone et flamand. Le Président de la Communauté germanophone et les représentants de Bruxelles-Capitale en sont également membres. Les travaux du Conseil national sont préparés par le Comité national de direction, composé également sur une base paritaire.

L’organisation communautaire

La Belgique étant un pays fédéral, l’organisation de la Croix-Rouge de Belgique épouse les structures communautaires du pays.

La Communauté francophone a son « parlement », le Conseil communautaire, qui définit la politique générale de la Communauté, fixe les budgets et approuve les comptes et bilans. Deux Comités de direction, l’un pour les services humanitaires, l’autre pour le service du sang, assurent la gouvernance des-dits services. Ils sont soutenus dans leur action par une administration communautaire, placée sous la responsabilité des directeurs généraux, l’un pour les services humanitaires, l’autre pour le service du sang.

Le Conseil communautaire et les Comités de direction sont présidés par le Président communautaire et composés exclusivement de volontaires élus. La structure est semblable en Communauté flamande. Elle est également adaptée aux réalités spécifiques de la Communauté germanophone.

L'organisation de la Communauté francophone

  • Le plan local. La Croix-Rouge est d’abord un point d’activité local. Il existe deux types d’activités au niveau local : l’action sociale de proximité et les secours. La section locale est gérée par un comité local dont les membres sont élus par l’assemblée des volontaires de la section. Les centres de secours sont directement impliqués dans des activités de transport en ambulance, des dispositifs préventifs déployés lors de manifestations de masse, d’épreuves sportives… et bien évidemment en cas d’accident ou de catastrophe.
  • Le plan provincial. La province est le lieu de coordination de l’ensemble des activités de la Croix-Rouge. La coordination est assurée par le comité provincial, composé de volontaires élus, sous la responsabilité du Président Provincial.
  • Le plan communautaire. C’est au niveau communautaire que sont définis les programmes d’action de la Croix-Rouge, dans les domaines des secours, de la formation, de l’action sociale, des actions internationales…

Edouard Croufer est Président de la Communauté francophone. Il préside le Conseil communautaire et le Conseil d’Administration des Services humanitaires, le Conseil d’Administration et l’Assemblée générale de l'asbl "International". Il est assistée de Gérard Martin, Vice-Président des Services humanitaires.

Pierre Hublet est Directeur général et rend directement compte au Conseil d'Administration. Il est entouré de Pierre Beck, directeur administratif et financier et de l'ensemble des directeurs opérationnels.