Ouvrir de nouvelles places pour les demandeurs d'asile afin d'éviter une crise humanitaire

Un mandat gouvernemental depuis 1989

Depuis 1989, l’Etat fédéral  a mandaté la Croix-Rouge pour participer à l’accueil des demandeurs d’asile. Son action s’inscrit dans le respect de ses principes d'humanité, d'indépendance et de neutralité. Ainsi, ce sont 18 centres d’accueil qui se chargent de cette mission, et qui fournissent entre autre, outre le logement et la nourriture, un accompagnement médical, un suivi de la procédure d’asile, ou encore un accompagnement social.

Des actions d’urgence face à la crise de l'accueil

Le réseau d'accueil belge est régulièrement saturé depuis 2008. En 2010, cette situation a provoqué une crise humanitaire. Les personnes les plus chanceuses ont été hébergées dans des hôtels, les autres sont restées dans la rue ou se sont abritées dans des gares et des squats.

Depuis plusieurs semaines maintenant, les demandes d’asile sont en forte augmentation, avec plus de 2900 demandes en juillet 2015, soit deux fois plus qu’en juillet 2014. Le réseau de la Croix-Rouge a remis en activité 368 places « tampons » dans plusieurs centres.

Afin d’exposer la situation et de travailler sur des propositions d’action, une concertation nationale extraordinaire s’est tenue le 3 août dernier. Le Conseil des Ministres a octroyé des budgets complémentaires exceptionnels et à souhaité que de nouvelles places d’accueil pour demandeurs d’asile soient ouvertes, de manière temporaire et dans les plus brefs délais.

Dans ce cadre, en tant qu’auxiliaire des Pouvoirs Publics, la Croix-Rouge est mandatée pour la mise en œuvre de 1190 places supplémentaires dans ses centres, afin d’éviter toute nouvelle crise et de pouvoir répondre à la demande de manière efficace et décente.

Des situations qui évoluent en fonction des contextes internationaux

Rappelons qu’en 2014, suite à une diminution de 15% des demandes d’asile en Belgique, la Croix-Rouge avait fermé plusieurs de ses centres d’accueil. Ceci illustre qu’en tout temps, le nombre de  demandeurs d’asile est aléatoire, et dépend des contextes internationaux extrêmement instables. 

Les places supplémentaires, en détails

Voici un tour d'horizon de l'ensemble des ouvertures des places selon le centre d'accueil concerné:

  • Centre de Ans : + 44 places
  • Centre La Trientale, à Banneux : + 7 places
  • Centre de Beho : ré-ouverture du centre lundi 17 août, pour 70 places.
  • L'envol, centre de Bierset : + 30 places
  • Le centre Belle-Vue à Eupen : + 3 places
  • Centre les Fourches, à Herbeumont : + 26 places
  • Centre Henry Dunant, à Hotton : + 111 places
  • Centre Sankt Elisabeth-Haus, à Manderfeld : + 14 places
  • Centre Des Racines et des Ailes, à Manhay : + 28 places
  • Centre le Relais du Monde, à Natoye : + 32 places
  • Centre le Chantecler, à Oignies : + 40 places
  • Centre Couleurs du monde, à Rendeux : +36 places
  • Centre d'Uccle : + 9 places
  • Centre Bocq et Pierre bleue, à Yvoir :  + 54 places
  • Centre de Tournai : le centre ouvrira le 1er septembre ; 188 places seront disponibles à cette date. Les autres places ouvriront progressivement pour atteindre un total de 530 places fin du mois de septembre.

 

Plus d’informations sur notre mandat de réseau d’accueil

Toutes les nouvelles