Exercice d'alerte concluant pour nos équipes d'urgence !

Une église transformée en poste médical d’urgence, une trentaine de volontaires secouristes mobilisés et tout le matériel catastrophe testé… Un exercice secours de grande ampleur s’est déroulé hier à Uccle et s’est révélé des plus concluants pour nos secouristes qui ont pu vérifier l’efficacité de nos équipes d’urgence !

Un exercice d'alerte pour vérifier la rapidité d'intervention de nos équipes

La centrale 100 a joué le jeu, donnant l’alerte à 13h37. Trois minutes plus tard, les premiers SMS s’affichaient sur les « pagers » des équipes d’urgence. Les volontaires, dont aucun n’avait été prévenu à l’avance, se mobilisaient dans la foulée et quittaient leur travail pour participer à l’exercice, un gros incendie avec évacuation de la population. Au total, une trentaine de personnes ont pris part à l’action.

Les équipes d’urgence  - FIT pour « first intervention team »- ont rejoint leurs sections locales, réparties géographiquement pour encadrer au mieux les 19 communes de Bruxelles. Chaque véhicule FIT et son équipage a alors gagné le point de ralliement, une église uccloise, rue Montjoie. Les équipages de 3 véhicules ont installé immédiatement le matériel cata et monté un poste médical d’urgence dans l’église même, tandis que les deux autres équipages restaient en stand-by, de garde, selon la procédure habituelle.

L’exercice a été concluant et a témoigné de la rapidité d’intervention de nos équipes et de leur organisation et capacité à travailler ensemble.


Les secours Croix-Rouge à Bruxelles

Pour mémoire, la Croix-Rouge dispose à Bruxelles de 5 véhicules FIT (et 16 en Wallonie) équipés chacun d’un coffre « catastrophe »  du SPF Santé Publique, ainsi que de cinq « coffre de soins » de la Croix-Rouge, soit au total tout le nécessaire d’urgence pour soigner d’urgence 60 victimes : 10 victimes en urgence absolue, 20 victimes en urgence « relative » et 30 victimes présentant des blessures superficielles. Réuni, le matériel de ces 5 véhicules permet donc de secourir 300 blessés !

Ce sont ces véhicules qui sont intervenus les premiers lors des tragiques attentats de Bruxelles, en mars 2016. La Croix-Rouge à Bruxelles-Capitale a investi plus de 80.000€ en matériel d’urgence supplémentaire pour compléter ces coffres, en fonction des blessures que les secouristes ont eu à traiter le 22 mars. Enfin, des gardes sont assurées en permanence et deux véhicules d’urgence sont toujours prêts à partir sur-le-champ.

Toutes les nouvelles