Comment survivre en festival?

Ta mini trousse de secours tu emporteras

En festival, ce qu'on demande le plus aux secouristes, ce sont les médicaments d'usage très courant.

  • A mettre dans ta mini trousse de secours (on a bien dit mini): des médicaments pour le mal de tête, un anti-vomitif et un anti-diarréhique (certaines drogues ont aussi pour effet de provoquer de sérieuses diarrhées), des sparadraps (comme ceux vendus par la Croix-Rouge en mini-pochettes de 10 par exemple...) et tes médicaments habituels (pilule contraceptive, allergies, diabète...)

 

Tes pieds tu chouchouteras

Qu'est-ce qui est bleu, blanc et jaune fluo et qu'on trouve parfois aux pieds des festivaliers? Le secouriste de la Croix-Rouge! les blessures et coupures aux pieds doivent être soignées à temps ou risquent de s'infecter. Elles sont plutôt fréquentes car la chaussure officielle du festivalier est la tongue. Or les festivals sont souvent installés sur d'anciens sites industriels réaménagés, avec des restes d'anciennes dalles en béton et des piquets d'acier.

  • Astucieux: Prendre de bonnes chaussures pour parcourir chaque jour les kilomètres sur le site du festival et te protéger des insectes.
  • Pas astucieux: Marcher pieds nus. Woodstock, c'est fini!

 

Les insectes tu vaincras

La bête noire des festivaliers, ce sont les guêpes. Elles font leur nid pendant l'hiver à même la prairie: un piquet de tente mal placé, quelques décibels en trop et l'attaque volante est déclarée. Le pire est à venir pour les allergiques qui s'ignorent. La tique est une autre plaie du festival: si elle s'accroche à toi, il faut vite l'arracher sans oublier sa tête (beurk). N'utilise pas d'alcool pour la déloger, ni une cigarette allumée.

  • Bon à savoir : pour les guêpes commes les tiques, il vaut mieux te rendre au poste de secours où les produits anti-démangeaisons et les pinces anti-tiques feront merveille.

 

Encore un petit verre, tu descendras

(d'eau, naturellement)

 En voil,à une phrase que vous aimez entendre! Ici, nous ne parlons bien entendu pas d’alcool... Emportez suffisamment d’eau pour votre trajet vers le festival et buvez-en aussi sur place. Cela vous évitera d’être déshydraté après plusieurs jours de mauvaise alimentation, de soleil , de manque de sommeil et de trop-plein d’alcool.

 

Soin de tes oreilles tu prendras

Nos secouristes découvrent des choses étranges dans les oreilles des festivaliers: tampons, papier wc, filtres de cigarettes... Mieux vaut s'enfoncer dans le conduit auditif un vrai bouchon d'oreille. Même les musiciens en portent sur scène. En général, tu peux en trouver gratuitement aux stands de prévention.

Du soleil tu te protégeras

Parce qu'il file:

  • des coups de soleils. C'est bien agréable de se faire masser avec de la crème solaire par un/e secouriste... Mais pour alléger leur travail, un petit tartinage de crème par toi-même ou une autre personne de ton choix sera la bienvenue. Idem avec la crème hydratante en fin de journée.
  • des coups de chaleurs, si tu restes longtemps devant une scène par exemple. Signes à repérer: nausées, visage tout rouge, violents maux de tête. Solution: aller au poste de secours. Et pour éviter ça: boire régulièrement de l'eau.

L'hypothermie tu vaincras

La Belgique et son doux climat: pluie, boue et pieds trempés, tentes et vêtements mouillés, vent froid... Ca caille! La température de ton corps commence à diminuer et tu es comme anesthésié. Le poste de secours dispose d'un espace spécifique pour accueillir les frigorifiés et peut mettre en place des solutions avec les organisateurs de festivals. Attention: l'abus d'alcool fait oublier la sensation de froid et donc l'hypothermie. Couvre toi, même si tu as beaucoup bu.

  • Le bon plan : mettre des vêtements de rechange dans un sac hermétique.

 

Les plaies (simples) tu soigneras

Un petit bobo? Mode d'emploi:

  • lave-toi signeusement les mains
  • rince la plaie à l'eau potable, sans frotter

Plus gros bobo? Plaie située sur une zone sensible ou plaie profonde et étendue: va chez les secouristes! N'essaie jamais d'enlever un corps étranger à ta plaie.

Les inconscients tu assisteras

Abus d'alcool ou autre raison, un festivalier peut parfois présenter une "défaillance" inattendue et ton intervention peut vraiment l'aider.

Perte de connaissance? Mode d'emploi: Il ne répond, ne bouge pas? N'hésite pas, appelle les secouristes, même si tu crois qu'il est "juste" bourré, c'est peut-être grave. En attendant, mets-le en position latérale de sécurité, couché sur le côté. Et surtout: ne le laisse jamais seul.

Ton point Croix-Rouge tu ne négligeras pas

Même pour les petits bobos, tu es toujours le bienvenu dans les postes de secours de la Croix-Rouge. Ils sont répartis sur le site même ou dans le camping, à des endroits stratégiques. Les équipes (secouristes, médecins, infirmiers, Kinés...) sont parés à toutes les situations. Tu es conquis par leur travail? Deviens aussi secouriste Croix-Rouge et vis le festival autrement.

 

Grâce à notre partenariat avec la Loterie Nationale, nous distribuons ces conseils lors de certains festivals.