Catastrophes oubliées au Bostwana, au Zimbabwé et au Mozambique

Le gouvernement belge vient de répondre favorablement à plusieurs sollicitations de la Croix-Rouge de Belgique pour aider trois pays du Sud de l’Afrique, qui sont confrontés à des catastrophes naturelles hélas oubliées des médias.

La situation au Mozambique et au Zimbabwé

Le Mozambique et son voisin le Zimbabwé ont tous deux été frappés de plein fouet par le passage du cyclone tropical Dineo, lequel a affecté 800.000 personnes. Les vents violents et les fortes pluies ont provoqué des glissements de terrain et endommagé les infrastructures. Plusieurs milliers de volontaires des Croix-Rouge locales ont été mobilisés pour, notamment, distribuer des abris d’urgence et des bâches dans les zones les plus atteintes, ainsi que des kits sanitaires et des pastilles de purification d’eau.

La situation au Botswana

Au Botswana, le même cyclone a provoqué de graves inondations dans tout le pays. Des routes ont été fermées et des ponts se sont effondrés. Par endroits les écoles ont été fermées pour raisons de sécurité. 500 habitations ont été détruites et plus de 650 autres sont inhabitables. Ici aussi, les volontaires de la Croix-Rouge du pays ont apporté un maximum d’aide, distribuant matériel d’urgence et agissant pour la prévention des maladies comme le choléra ou la malaria.


Le fonds de secours d'urgence aux catastrophes (DREF)

Au total le gouvernement a accordé 100.0000€ environ pour soutenir les populations de ces  pays, le Botswana, le Mozambique et le Zimbabwé, tous trois touchés par les  conséquences du même cyclone tropical.

Le Fonds de Secours d’Urgence aux Catastrophes (DREF: Disaster Relief Emergency Fund) de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, a  alloué un peu plus de 283.000€ pour ces opérations d’urgence qui permettront d’aider plus de 16.000 personnes dans les prochains mois.

Tous les communiqués de presse