Vous cherchez
Croix-Rouge de Belgique
28.07.2021 | Inondations

Aide alimentaire, soutien psychosocial, premiers soins et tournées sanitaires: la Croix-Rouge réactive dans l’urgence

Il y a deux semaines, des inondations meurtrières et destructrices s’abattaient sur la Belgique. Une situation inédite pour notre pays.

La Croix-Rouge a immédiatement mobilisé ses équipes pour venir en aide aux personnes sinistrées dans un contexte particulièrement complexe: de nombreuses zones touchées et parfois inaccessibles, la diversité des besoins à couvrir, des infrastructures détruites, la multiplicité des interlocuteurs, des services communaux et provinciaux eux-mêmes impactés par les intempéries et sursollicités à tous les niveaux…

A la demande et en collaboration avec les partenaires locaux, la Croix-Rouge a fourni en un temps record une aide d’urgence afin de couvrir les besoins essentiels de la population : premiers soins, distribution d’eau, de nourriture, de vêtements, d’équipements pour dormir, soutien psychosocial, accueil des personnes dans des abris d’urgence, nettoyage et déblayage des maisons et des infrastructures. Cette phase d’aide d’urgence est toujours en cours. Elle est en permanence réévaluée pour répondre de la manière la plus adéquate aux besoins des personnes sinistrées.

14 points de distribution pour des repas chauds et sains

Parmi ces besoins, la nécessité pour les victimes, privées de gaz et d’électricité, d’avoir accès à des repas chauds et sains. Lancés en projet pilote la semaine dernière à quelques endroits, les points de distribution alimentaires se multiplient.

A ce jour, nous comptons 14 points de distribution de repas chauds. Chaque jour, nous en déployons de nouveaux en fonction des besoins émergents. Nous travaillons dans chaque zone sinistrée en étroite collaboration avec les autorités locales et les collectifs citoyens afin d’identifier les besoins et se coordonner pour apporter une réponse adaptée aux besoins prioritaires.

En collaboration avec la fédération belge des foodtrucks, 12 foodtrucks permettant de distribuer jusqu’à 1000 repas par jour ont été installés dans des zones sinistrées, à savoir Kinkempois, Angleur, Chênée, Trooz, La Brouck, Nessonveaux, Fraipont, Chaudfontaine, Vaux-sous-Chèvremont, Pepinster et Ensival, .

Ce dispositif est complété par la distribution par certaines de nos Maisons Croix-Rouge de lunchs packs et repas froids. Les personnes qui n’ont pas la capacité de se déplacer ne sont pas oubliées. Des tournées mobiles (en porte-à-porte), sont organisées dans les 14 zones sinistrées susmentionnées auxquelles s’ajoutent Verviers, Esneux et Aywaille.

Une aide médico-sanitaire à la fois fixe et mobile

Les inondations ont provoqué des blessures physiques et psychologiques. La Croix-Rouge mobilise ses secouristes au travers de différents dispositifs: des postes de soins sont prévus à Chaudfontaine, Kinkempois, Angleur et Chênée, ils soignent les blessures légères. Des postes médicaux urgents sont installés à Ensival et à Verviers pour accueillir les personnes plus gravement blessées. Des équipes de secouristes mobiles, accompagnés de volontaires spécialisés dans le soutien psychologique, sillonnent les rues à Esneux et à Tilff.

A certains endroits, la Croix-Rouge vient en support des médecins traitants qui ne peuvent plus exercer chez eux ou à domicile suite aux inondations. Enfin au tout début de la crise, la Croix-Rouge a géré un poste médical avancé sur le site de Bierset pour accueillir les victimes hélitreuillées.

Un soutien psychosocial

La Croix-Rouge propose un soutien psychosocial aux personnes qui en expriment le besoin, qu’elles soient victimes, témoins ou intervenants de cette catastrophe. Des volontaires spécialisés se joignent à nos équipes mobiles de terrain pour apporter cette aide à la population et à ses propres membres.

Des équipes de notre service d’intervention psychosociale urgente (Sisu) se sont relayées au 1771 pour soutenir les personnes qui étaient sans nouvelles de leurs proches. 4 membres du Sisu ont également accompagné les familles des victimes pour la pénible épreuve d’identification, au centre de crise de Crisnée.

Anticiper les complications sanitaires et distribuer du matériel essentiel

Les inondations ont aussi des conséquences sanitaires. Certains foyers n’ont toujours pas accès à l’eau potable. Les maisons, quand elles sont encore habitables, sont humides avec un risque de champignons et à la clé des infections et des problèmes pulmonaires. A de nombreux endroits, les eaux stagnantes représentent des nids à microbes. Les montagnes des déchets sont des terrains propices aux nuisibles…

La Croix-Rouge anticipe ces risques sanitaires. Lors des tournées mobiles, les volontaires distribuent des bouteilles d’eau potable, des articles de soins et d’hygiène ainsi que des produits de ménages et matériels de nettoyage. Des centaines de bénévoles venant de toute la Belgique sillonnent ainsi une quinzaine de quartier des régions les plus touchées.

La Croix-Rouge lancera dans les prochains jours une campagne de sensibilisation, sous forme de flyers, recommandant aux personnes sinistrées les comportements à adopter pour prévenir les risques sanitaires et la propagation de maladies. Les personnes y trouveront également tous les numéros utiles des services et organismes auxquels ils peuvent faire appel pour recevoir une aide ou un conseil.

Une évaluation continue

La réponse à la crise des inondations s’étendra sur une longue période. En parallèle à son aide d’urgence, la Croix-Rouge mène une évaluation continue sur les besoins matériels et psychosociaux de la population. Objectif : disposer d’un plan d’action solide à court, moyen et long terme, avec une réponse la plus adaptée et la plus efficiente possible.

Une phase d’évaluation se déroulera fin de semaine. Des équipes de volontaires réaliseront des interviews auprès d’un échantillon représentatif de la population des communes sises le long de la vallée de la Vesdre, de l’Amblève et de l’Ourthe. Sur base de l’échantillon sondé, les résultats de l’évaluation donneront les tendances par zone géographique et par type de besoins (habitat, conditions de vie, accès aux services) pour les prochains mois.

Une solidarité humaine en provenance de tout le pays

Depuis le début de la crise, les Belges font preuve d’une mobilisation extraordinaire. Aux nombreuses initiatives citoyennes viennent s’ajouter les actions de la Croix-Rouge, menées par des volontaires issus de tout le pays. Nos équipes locales de terrain reçoivent de l’aide de centaines de volontaires venus de Wallonie, de Bruxelles et même de Flandre.

En effet, des volontaires néerlandophones se sont spontanément proposés via la plateforme de la Rode Kruis Vlaanderen. Ils sont graduellement ajoutés aux équipes en fonction des besoins et disponibilités. Ces derniers sont passés de 50 à 200 par jour.

Les efforts se poursuivront encore pendant des semaines voire des mois et nous n’hésiterons pas à faire appel à plus de volontaires en cas de besoin.

Suivez nos actions sur les réseaux sociaux: