20 km de Bruxelles : les secouristes de la Croix-Rouge sont intervenus à plus de 480 reprises

Belle prouesse pour les presque 37.000 coureurs qui ont pris le départ des 20 km de Bruxelles le dimanche 28 mai sous un soleil de plomb et sous la chaleur.

Des conditions météorologiques qui ont forcément eu une influence sur le nombre de prises en charge effectuées par les secouristes de la Croix-Rouge : 487 interventions et 23 évacuations vers des hôpitaux.

«Nous avons dû nous occuper de plus de coureurs que les années précédentes parce qu’ il faisait plus chaud » nous précise Raphaël Schmidt, Coordinateur du Service de Secours et Ambulance de Bruxelles-Capitale. « Il y a eu beaucoup de malaises qui ont parfois entraîné des chutes parce que les personnes forcent trop et vont jusqu’au bout de leur forces. La période critique s’est située entre  midi et 13 heures, lorsque les coureurs terminent la course par la légère montée. Nous avons principalement soigné des hyperthermies, des déshydratations, des blessures et des douleurs musculaires. »

Un dispositif de la taille d’un service d’urgence en hôpital

"Nous nous y étions bien préparés. C’est d’ailleurs notre plus gros dispositif de secours de l’année. Plus de 400 volontaires secouristes, ambulanciers, médecins, infirmiers... ont été mobilisés pour cette seule journée du 28 mai."

"Quatorze équipes de cinq secouristes chacune parcouraient le parc du Cinquantenaire en permanence. Ils surveillaient de près les coureurs qui se reposaient dans les buissons pour éviter qu’ils ne s’endorment et les invitaient à venir plutôt se reposer dans la tente de la Croix-Rouge. Quatorze postes de soins ont été installés le long du parcours, dans les vestiaires des coureurs et dans le « bus balais ». Le poste de soins à l’arrivée était de l’envergure d’un service d’urgence d’un hôpital.  Douze ambulances, deux véhicules sanitaires légers et 3 véhicules médicaux ont également été déployés. Nous avons appelé en renfort tantôt des équipages, tantôt des ambulances, des Centres de secours de Namur, Ottignies, Tournai et Ecaussinnes ainsi que de la Rode Kruis-Vlaanderen et du Brabant-Ouest.

Des équipes médicales de la clinique universitaire Saint-Luc nous ont également prêté main forte."

Mobilisation du Sisu 

Le Sisu, le Service d’intervention psychosociale urgente, était également mobilisé. Huit volontaires se sont chargés d’accueillir et de renseigner les personnes qui ne retrouvaient pas un parent ou un ami qui participait à la course. En liaison permanente avec le poste médical avancé central, ils étaient en mesure de dire si le coureur se faisait soigner par les secouristes de la Croix-Rouge et les faisaient dès lors patienter. Dans le cas contraire, ils étaient force de conseils pour aider les personnes à se retrouver.

Les 20 km à peine terminés, la Croix-Rouge se prépare déjà aux autres gros événements de l’été dont de nombreux festivals : Couleur Café, 21 juillet pour les secouristes de Bruxelles, Dour Festival, Ducasse d’Ath, Francorchamps,… pour les secouristes de Wallonie. 

Toutes les news