Sahel : l'eau, indispensable à la sécurité alimentaire des populations

L'eau est un élément indispensable pour garantir la sécurité alimentaire et la bonne nutrition des communautés. Elle constitue un aliment vital pour la boisson, elle est essentielle à l’hygiène et l'assainissement ainsi que pour la production alimentaire (les cultures, la pêche et l’élevage) ou encore la transformation et la préparation des aliments. 

Une plaque solaire à Ngaloa

La zone sahélienne est une région dans laquelle l’accès à l’eau et son impact sur la sécurité alimentaire sont un véritable enjeu. Les précipitations varient énormément, les productions agricoles sont touchées par les évènements climatiques extrêmes tels que des sécheresses, des inondations, des hautes températures et des vents de sable.

L’accès à l’eau, un enjeu qui reste d’actualité

À travers l’action de ses partenaires, les Croix-Rouge locales, la Croix-Rouge de Belgique appuie des activités visant l’amélioration de la sécurité alimentaire au Mali, au Burkina Faso et au Niger, avec le soutien du gouvernement belge. L’accès à l’eau potable est essentiel à la santé et à la sécurité alimentaire, mais reste pourtant une grande préoccupation dans la zone d’intervention. Cet accès est également essentiel dans le cadre de la lutte contre les maladies d’origine hydrique comme par exemple le choléra ou les maladies diarrhéiques.

Les actions de la Croix-Rouge au Niger

Appuyée par la Croix-Rouge de Belgique, la Croix-Rouge nigérienne agit dans la région de Zinder en vue d’améliorer la sécurité alimentaire des populations. Elle intervient plus spécifiquement dans les communes de Gouré et de Kellé, caractérisées par un faible accès à l’eau potable, une faible couverture en installations sanitaires et un manque de bonnes pratiques liées à l’hygiène. Ces conditions impactent directement la santé des populations et leur capacité de production agricole et d’élevage qui compromet leur sécurité alimentaire.

Poste d'eau Kanguri Croix-Rouge de Belgique
Un poste d'eau à Kanguri

Pour appuyer la population dans l’amélioration de son accès à l’eau, la Croix-Rouge a opté pour la mise en place d’ouvrages hydrauliques autonomes équipés de pompes fonctionnant grâce à l’énergie solaire. Ces installations montrent de nombreux avantages : une durée de vie plus longue face au risque d’ensablement, un coût de maintenance et énergétique quasi nul et une réduction de la pénibilité qu’un système à motricité humaine implique. En plus des points d’eau potable, la Croix-Rouge construit également des latrines et sensibilise largement les communautés aux bonnes pratiques d’hygiène.

Un poste d'eau à Ngaloa

Au Burkina Faso et au Mali

En agissant en appui aux Croix-Rouge burkinabé et malienne pour améliorer la situation nutritionnelle des populations, La Croix-Rouge de Belgique soutient également des activités liées à l’eau et à l’hygiène.

  • Au Burkina Faso, des infrastructures communautaires telles que les forages ou les latrines sont construites ou réhabilitées et les familles les plus vulnérables sont équipées en kits de transport et de stockage de l’eau. Des séances de sensibilisation aux bonnes pratiques d’hygiène sont régulièrement menées auprès des communautés.
  • Au Mali, les centres de santé communautaires sont équipés en matériel de gestion de l’eau et de prévention des infections comme des cuves de stockage d’eau, du chlore, des seaux, des kits de salubrité, etc. Les infrastructures sont également réparées ou réhabilités telles que des châteaux d’eau, des forages, etc. La population est également sensibilisée par les volontaires aux bonnes pratiques liées à l’eau, l’hygiène et l’assainissement.

 


Avec le soutien du gouvernement belge

 

 

Toutes les nouvelles