Quand la guerre alimente la famine

Les crises humanitaires qui sévissent au Yémen, en Somalie, au Soudan du Sud et au Nigéria risquent de se transformer en véritables catastrophes. Alors que la famine menace des millions de personnes, il est plus important que jamais de s'attaquer aux causes profondes de cette situation dramatique – car le temps presse.

  • Au Yémen, les hôpitaux avec lesquels le CICR coopère ont fait état d'une hausse des cas de malnutrition infantile de 150%.
  • Au Soudan du Sud, selon les estimations, un ménage sur trois aurait besoin de toute urgence d'une aide alimentaire.
  • Au Nigéria, dans l'État de Borno, 300 000 enfants  risquent d'être atteints de malnutrition aiguë sévère au cours des douze prochains mois.
  • En Somalie, le nombre d'enfants de moins de cinq ans traités pour malnutrition a augmenté de  23% par rapport à la même période en 2016.

Ces crises sont d'origine humaine. Ces quatre pays ont tous connu des années de violence qui ont infligé d'immenses souffrances à la population. Ce sont ces conflits prolongés qui sont à l'origine des crises humanitaires actuelles.

Si nous ne faisons rien, la situation ne fera qu'empirer.

Nous devons agir au plus vite si nous voulons prévenir les famines qui menacent le Yémen et la Somalie. Nos équipes travaillent sans relâche, jour et nuit, pour atteindre le plus grand nombre possible de personnes qui ont besoin d'aide. Mais il faut faire plus.

Faites un don, dès aujourd'hui :   Je fais un don!

Toutes les nouvelles