Laura nous raconte à son tour ses souvenirs du 22 mars

Pendant une semaine, nos volontaires mobilisés pour les attentats du 22 mars témoignent.

Laura est étudiante en médecine et travaille depuis trois ans comme Volontaire avec l’équipe d’intervention rapide de la Rode Kruis. Le 22 mars, Laura n’avait pas cours et était encore au lit quand l’alerte a été donnée. Elle a été alertée par son « pager » et a tout de suite compris que cela ne serait pas une journée ordinaire.

« Notre équipe est arrivée parmi les premières à l’aéroport de Zaventem. J’ai accompagné un blessé dans l'ambulance  jusque l'hôpital de Louvain. Mon seul but à ce moment-là était de garder la personne éveillée. Je lui ai posé des questions sur sa famille ou sur son travail de telle sorte que cette personne pense moins à la douleur … Quand l'ambulance s’est arrêtée à l'hôpital, il a été une fois de plus très clair que l’événement était exceptionnel : normalement un infirmier vous attend. Ici, c’était toute une équipe de médecins qui attendaient l'ambulance. Le 22 mars 2016, j'ai vu mon premier corps mort. Bien que la personne était allongée sous un linge, c’est quelque chose dont je garde le souvenir précis et que je n’oublierai jamais». 

 

Toutes les nouvelles