Grèce : une situation inhumaine pour les réfugiés en détresse

Tandis que la Turquie a procédé aux premiers rapatriements depuis la Grèce, le résultat de l’accord passé entre ce pays et l’Union européenne est catastrophique pour les réfugiés en situation d’urgence humanitaire, arrivés sur les côtes grecques.

Camps de réfugiés en Grèce

Actuellement environ 6.000 personnes, qui ont fui leurs pays au péril de leur vie et se retrouvent démunies du minimum vital, sont maintenues dans des centres de détention sur les îles grecques de Lesvos, Chios et Samos. Et ce depuis le 18 mars, date de l’application de l’accord UE Turquie.

Ceux qui ont atteint les côtes grecques avant l’accord mais après la fermeture de la route des Balkans sont logés dans des conditions extrêmes et inhumaines, dans des camps autour d’Athènes et dans le Nord de la Grèce à la frontière avec la Macédoine. Certains sont là depuis plus de 40 jours. A Idomeni, la situation est catastrophique, en dépit des efforts des autorités grecques pour établir de nouveaux camps plus salubres. 

Les faits

  • Plus de 150.000 personnes sont arrivées en Grèce depuis 2016
  • 46.000 arrivés avant le 20 mars séjournent dans des camps. Plus de 40% sont des enfants.
  • 6.000 personnes arrivées après le 20 mars sont détenues.
  • 200 à 300 personnes continuent d’arriver chaque jour depuis la Turquie.
  • 127 personnes sont mortes et 20 sont portées disparues en mer depuis le début 2016      

L’action de la Croix-Rouge en Grèce

  • Plus de 255.000 personnes ont reçu une aide d’urgence
  • 49.000 personnes ont été soignées
  • 41.000 personnes ont été secourues par les équipes de premier secours et d’aide en mer sur l’île de Lesvos
  • Plus de 645.000 colis d’urgence distribués (nourriture, kits hygiene, articles pour les bébés…)
  • Soutien psychologique pour 32.000 personnes
  • Activités de jeux pour 16.000 enfants
  • Aide au rétablissement des liens familiaux pour 7.000 personnes.
  • Wifi, docks de chargement des téléphones mobiles, cartes téléphoniques et appels gratuits proposes à 44.000 personnes.

Pour rappel, 21 Croix-Rouge européennes, dont la Croix-Rouge de Belgique, se sont unies face à l’urgence humanitaire catastrophique en Grèce, dénonçant l’accord conclu entre l’Union européenne et la Turquie qui reflète un manque d’empathie et d’humanité et invitant les Etats membres de l’UE à prendre conjointement leurs responsabilités pour trouver des solutions durables et plus humaines.

Comment aider la Croix-Rouge

Malgré nos actions intenses en Grèce et tout au long du parcours migratoire, les moyens manquent cruellement pour continuer à aider les familles, femmes et enfants qui en ont besoin: nous devons agir maintenant et de toute urgence!

Vos dons sont nécessaires pour:

  • Soigner les malades
  • Nourrir et fournir de l’eau aux familles.
  • Protéger les réfugiés de l’hiver et des intempéries grâce à la distribution de couvertures, bâches, abris.

Pour tout don de 40€ ou plus, vous bénéficiez d’une déduction fiscale de 45%. ​

Je fais un don!

Toutes les nouvelles