Grâce à leurs profs, 12.000 élèves formés, prêts à sauver des vies!

Tout le monde a encore en mémoire ce fait survenu dans une école de Mouscron en février dernier: deux enseignantes formées aux premiers secours sont parvenues à réanimer une élève en arrêt cardiaque dans la cour de récréation…

Cet incident à l’issue heureuse venait rappeler qu’à notre époque trop peu d’enseignants et trop peu d’élèves sont formés à sauver des vies!

Pour améliorer les statistiques, voici deux ans, la Croix-Rouge, grâce au soutien de AG Insurance, a débuté la campagne “Enseignants, grâce à vous sauvons des vies” !

20% des élèves francophones formés aux gestes qui sauvent

Chaque année, la campagne offre à 200 enseignants (Flandre, Wallonie et Bruxelles) une formation gratuite aux premiers secours (obtention du Beps- brevet européen de premiers secours) et une formation pédagogique pour enseigner à leur tour les premiers secours à leurs élèves.

Par année, cela signifie donc que 200 enseignants formés vont, chacun, former plusieurs classes aux premiers secours (Beps). Au fil du temps, les nouveaux enseignants formés s’ajouteront à ceux déjà formés pour arriver au terme de 5 ans (côté francophone) à 45.000 élèves formés aux premiers secours, soit 20% de la population scolaire francophone !

Témoignages

  • Vanessa, prof d’informatique à l’Institut Saint-Ferdinand de Jemappes

Personne n’était formé dans l’école hormis un ouvrier. Or, les accidents, ça arrive! Nous avons vu l’info sur l’école de Mouscron, j’en ai parlé aux élèves et maintenant ce sont eux qui poussent pour être formés à leur tour… Qui sait, peut-être que cela va susciter des vocations ! En tout cas, pour nous cette formation est très intéressante, vivante et concrète et à titre personnel aussi elle peut nous rendre bien des services”.

 

  • Hans De Cuyper, CEO de AG Insurance

Comme assureur, la prévention et la sécurité sont inscrites dans notre ADN. En soutenant la Croix-Rouge, leader des formations 1ers secours en Belgique, nous souhaitons former plus de gens et de cette manière contribuer à sauver plus de vies. Notre programme, non seulement protège mieux les jeunes, mais les rend aussi actifs et compétents dans le domaine des soins de santé préventifs”.


Les chiffres 2016

 

Toutes les nouvelles