Crise migratoire: un voyage de 4 mois, d'Afghanistan à Athènes

Par Charlotte Hyest, déléguée de la Croix-Rouge en Grèce

Roman a 20 ans, il était agent de police en Afghanistan. Sentant sa vie menacée, il a quitté son pays. “Le jour où des personnes m’ont battu, j’ai compris que je devais partir” nous explique-t-il. De par son métier, la menace était permanente. “ La nuit où j’ai été battu, je suis rentré chez mes parents en sang. Ensemble nous avons décidé que je devais quitter le pays pour rester en vie”. Roman s’est senti soulagé de prendre cette décision, mais il était également partagé entre tristesse et angoisse. “J’avais peur de m’imaginer seul, éloigné de ma famille, surtout de ma grand-mère que j’aime énormément.”

“J’ai nagé dans l’eau glaciale, en pleine nuit. Je ne savais pas où j’étais, c’était le chaos. »

Migration GrèceLe trajet de sa ville natale, Baghlan, jusque Athènes a duré 4 mois. Il a marché jusqu’en Iran, où il est resté 2 mois pour réunir la somme nécessaire à payer aux passeurs pour rejoindre l’Europe. Roman définit son périple comme l’expérience la plus pénible de sa vie. Le bateau pneumatique sur lequel il est monté a pris l’eau, puis a chaviré. “J’ai nagé dans l’eau glaciale, en pleine nuit. Je ne savais pas où j’étais, c’était le chaos. Je remercie Dieu d’avoir eu la possibilité d’acheter un gilet de sauvetage avant de monter dans ce bateau.”

Les larmes aux yeux, Roman explique qu’il est heureux d’avoir été secouru par les gardes côtes, mais que d’autres n’ont pas eu cette chance. Une image est gravée dans son esprit, celle d’une femme qui était sur le même bateau, et qui s’est noyée avec son fils.

Roman, jeune migrantAujourd’hui, Roman est à Elliniko, un complexe sportif en banlieue d’Athènes transformé en centre d’accueil pour migrants. Ici, la Croix-Rouge Hellénique, en collaboration avec les autorités, apporte une assistance humanitaire. Les bénévoles de la Croix-Rouge distribuent nourriture, eau, vêtements et fournissent des soins médicaux et des informations relatives à la santé.

Il a proposé son aide à la Croix-Rouge et traduit maintenant du Farsi vers l’Anglais. “Cela fait du bien de se sentir utile. Lorsque j’aide d’autres personnes, je me sens revivre.” dit-t ’il. Après 4 mois de périple, il se sent reconnaissant d’être traité avec dignité et respect. “Les bénévoles de la Croix-Rouge Hellénique nous traitent comme des êtres humains." 

Une crise humanitaire sans précédent

En 2015, plus de 643 408 personnes sont arrivées en Europe, et environ 3 000 personnes sont mortes ou portées disparues en tentant de traverser la méditerranée.

La Croix-Rouge porte assistance aux migrants dans 28 pays d’Europe, en leurs distribuant des colis alimentaires, des kits de survie, kits d’hygiène, et en apportant des soins médicaux. Nos équipes les accompagnent également psychologiquement, et les aide à retrouver des membres de leurs familles disparus.

Aidez-nous à leur venir en aide, ils ont besoin de vous !

Faites un don !

Toutes les nouvelles