#BrusselsAttacks : le témoignage de Coralie

Pendant une semaine, nos volontaires mobilisés pour les attentats du 22 mars témoignent.

Coralie est infirmière et secouriste volontaire depuis 10 ans

« Comme pour la plupart de mes collègues, la journée du 22 mars est difficilement descriptible. Les images que je revois sont difficiles à expliquer, et je les garderai certainement à vie.

La seule, l’unique chose que je veux essayer de me rappeler de ce jour noir, c'est l'unité inter-services qui régnait : nous connaissions tous notre rôle et notre place avec nos limites respectives. Nous étions là pour sauver et soulager le maximum de victimes possible.

J'espère ne plus jamais devoir revivre un jour aussi sombre que celui-là. »

 

Toutes les nouvelles