22 mars : un an après, découvrez le témoignage de Guy

Pendant une semaine, nos volontaires mobilisés pour les attentats du 22 mars témoignent.

Guy est secouriste et responsable des secours à la section locale de Ganshoren. Il a coordonné le poste médical avancé de l’hôtel Thon avec son collègue Gilles.

 

« Je travaille chez Ikea à Anderlecht et j’étais à mon poste quand une ancienne collègue qui partait en vacances et était à l’aéroport me prévient de ce qui se passe à Zaventem. Les médias n’étaient pas encore en alerte. J’ai tout de suite appelé mes collègues et la direction des secours. Puis mon premier réflexe a été d’appeler l’école de mes enfants, de leur dire d’être en alerte à cause d’attentats, de fermer tout. J’ai enfilé ma tenue Croix-Rouge chez Ikea qui m’a libéré tout de suite. J’ai retrouvé mon collègue Mathieu à la section locale. Avec le véhicule d’urgence on s’apprêtait à filer à Zaventem quand on a été dérouté vers Maelbeek. Quand on est arrivé sur place, les pompiers avaient déjà sorti les premières victimes. On a organisé le poste de secours de l’hôtel. On était une centaine de secouristes sur place, organisés, solidaires. Après les attentats, lors des dispositifs préventifs de secours avec des gros rassemblements de foule, on est sur les dents, on pense systématiquement à ce que l’on devrait faire au cas où ».  

Guy est au milieu

 

Toutes les nouvelles