12 volontaires de la Croix-Rouge ont perdu la vie en Syrie

Douze volontaires du Croissant-Rouge syrien, ainsi que le directeur du Croissant-Rouge en Syrie, Omar Barakat, ont été tués suite à des frappes aériennes ce lundi soir dans la région d’Alep.

Ces treize personnes ont été tuées ce lundi soir alors qu'ils venaient de décharger une partie de l’aide à Orem. Des bombardements ont soudain commencé, détruisant l’entrepôt ainsi que 18 des 31 camions.

Plus tôt dans l’après-midi, un convoi de 45 camions transportant de l’aide humanitair était entré dans la ville de Talbisseh, à 13km de Homs.

De l’aide avait pu être fournie à 84.000 personnes assiégées : nourriture, eau potable et matériel sanitaire. Cette ville n’avait plus été ravitaillée depuis juillet. Les convois espéraient encore atteindre 4 autres villes assiégées.

La Croix-Rouge est profondément choquée : une fois de plus, le personnel humanitaire, qui met tout en œuvre pour sauver des vies au péril de la sienne, a été pris pour cible.

54 membres du Croissant-Rouge syrien ont déjà perdu la vie depuis le début du conflit en Syrie. Ces attaques contre les travailleurs humanitaires constituent une violation flagrante du Droit international humanitaire.

Toutes les nouvelles