Epidémie de fièvre jaune en République démocratique du Congo (RDC)

Le gouvernement belge vient de répondre favorablement à une sollicitation de la Croix-Rouge de Belgique et a alloué 48.000€ pour aider la Croix-Rouge de RDC à répondre à une épidémie de fièvre jaune. Grâce à cet apport, près de 2 millions de personnes pourront être aidées préventivement.

Le Fonds de Secours d’Urgence aux Catastrophes (DREF: Disaster Relief Emergency Fund) de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, a au total alloué un peu plus de 164.000€ pour cette opération d’urgence.

-           Durée du projet: 2 mois

-           Montant alloué: 164.000 euros

-           Financement: 48.000 euros alloués par le gouvernement belge

-           Partenaire: Croix-Rouge de RDC

Situation

En janvier une épidémie de fièvre jaune s’est répandue au départ de l’Angola provoquant plus de 200 morts. La maladie virale se propage par les piqûres de moustiques. Chaque année en Afrique on recense plus de 130.000 cas de fièvre jaune, entraînant 44.000 décès.

Fin mars, l’épidémie a atteint la RDC où 39 cas ont été répertoriés, notamment dans la province de Kinshasa. En mai, 44 cas étaient confirmés et plus de 551 autres cas suspects recensés. Le ministère de la Santé, avec l’appui international, a décidé de lancer une vaste campagne préventive de vaccination pour éviter une plus vaste propagation dans le pays.

Actions de la Croix-Rouge

La Croix-Rouge de RDC est,comme en Belgique, auxiliaire des pouvoirs publics. Elle compte 120.000 bénévoles. Elle a été chargée de coordonner la campagne de prévention et de réponse à l’épidémie, notamment la distribution de 900.000 vaccins. En RDC, seuls les enfants de moins de 13 ans sont immunisés grâce à un programme de vaccination préventive qui n’a été lancé qu’en 2003. Grâce à l’aide apportée, l’objectif est de vacciner près de 2 millions de personnes dont 745.000 dans les zones rurales. 

Tous les communiqués de presse