Haïti

Suite au tremblement de terre de 2010, la Croix-Rouge de Belgique a axé son action de reconstruction à Léogane, une commune haïtienne située à l'épicentre du séisme meurtrier. Les zones rurales de la commune restent fortement exposées aux risques de catastrophes naturelles: ouragans, tempêtes tropicales, inondations, sécheresses ou tremblements de terre sont des phénomènes fréquents.

Préparer les habitants de l'île à faire face aux désastres et réduire les risques naturels auxquels les communautés sont exposées est le meilleur moyen de diminuer sensiblement les bilans humains et matériels de ces catastrophes. C'est dans cet objectif que la Croix-Rouge de Belgique développe différents programmes qui bénéficieront à quelque 18.000 personnes.

3 axes d'interventions sont mis en place:

  • Des équipes d'intervention communautaires (EIC), composées de villageois, sont créées au sein des communautés. Ces équipes sont formées et équipées de manière à pouvoir sensibiliser la population, donner l'alerte et intervenir dans les premières heures qui suivent une catastrophe. Il s'agit des mêmes équipes qui réalisent les activités de sensibilisation et de promotion à l'hygiène et à la santé développées dans le cadre du projet WASH de la Croix-Rouge de Belgique à Léogane.
  • Une évaluation des vulnérabilités et des capacités initiales des communautés ciblées à faire face aux catastrophes a été menée en amont. Cette évaluation a conduit à la mise en place de plans de contingence avec la mise sur pied de systèmes d'alerte ainsi que la création et la signalisation de voies d'évacuation et de zones de refuges.
  • Des travaux de terrassements des zones à risques sont également menés, notamment via le reboisement des pentes instables.

Photos: ©SRK, Florian Kopp